Il y a actuellement une rumeur sur les réseaux sociaux, relayée par certains experts sur des médias d’info en continu voire quelques journaux, qui veut que la Marche du Siècle pour le climat ait été « récupérée » par les Gilets jaunes lors de l’acte 18 le 16/03/2019. Cette rumeur est une fake news, et nous démontrons ici pourquoi.


Certains critiquent vertement les manifestations du 16/03/2019, notamment sur le principe de convergence clamé par de nombreux gilets jaunes, et nos comptages ainsi que ceux de Le Nombre Jaune, qui assument un comptage joint des gilets jaunes et de la marche du siècle pour le climat.

On citera par exemple ce tweet:

Ou encore celui-ci:

Alors, tentative de récupération des Gilets Jaunes d’une mobilisation pour le climat de grande ampleur?

Et bien, pas du tout. Les organisateurs des deux côtés, que ce soit des cortèges de Gilets Jaunes (voir ici, ici), ou des cortèges de la Marche du Siècle pour le climat (voir ici), ont tous deux annoncé leur volonté de convergence, et ce avant la mobilisation:

https://twitter.com/alternatiba75/status/1106845116680028160

Et les organisateurs/acteurs principaux des Marches du Siècle pour le climat, à savoir Alternatiba et Greenpeace, ont tous deux continuellement revendiqué la convergence tout au long de la journée de mobilisation:

https://twitter.com/alternatiba75/status/1106884715691339776

https://twitter.com/Alternatiba_/status/1106904561564991489

https://twitter.com/alternatiba69/status/1106926291180236802

https://twitter.com/LyonClimat/status/1106953491703050240

https://twitter.com/LyonClimat/status/1107030605613666304

https://twitter.com/greenpeacefr/status/1106935796513361925

L’organisation des tracés des cortèges a même été planifié avec cette convergence à l’esprit, avec des parcours joints (comme à Lyon) ou se rejoignant (comme à Paris). Pour le cortège de Paris par exemple, le premier cortège était composé des initiateurs de l’« Affaire du Siècle » et de gilets jaunes dont Priscilla Ludosky et François Boulo. Ces derniers ont par ailleurs pris la parole sur la scène Place de la République en fin de la Marche du Siècle. Scène similaire également à Lyon, où l’on peut voir de nombreux gilets jaunes en tête de cortège.

Les propagateurs de cette fake news de la « récupération » oublient par ailleurs de mentionner que ces cortèges incluaient également d’autres causes comme la lutte contre les violences policières, avec là aussi une volonté de convergence des organisateurs.

Des personnalités écologistes comme Cyril Dion, réalisateur du documentaire Demain, ont part ailleurs appelé à cette convergence.

On peut donc constater le ridicule des rumeurs de récupération par les gilets jaunes, tout comme seraient ridicules des rumeurs de récupération par les manifestants pour le climat du mouvement des gilets jaunes, ou encore des mobilisations contre les violences policières.

On peut d’ailleurs constater que, contrairement aux très vocaux contestataires sur les réseaux sociaux, des manifestants n’ont pas hésité à déclarer aux journalistes être ravi de cette convergence (à 00:50 dans la vidéo).

Enfin, le décompte d’Alternatiba pour la Marche du Siècle à l’échelle nationale de 350 000 manifestants inclut les cortèges convergents, tout comme nos décomptes et ceux de Le Nombre Jaune. Le SEUL organisme a avoir produit un décompte différencié entre gilets jaunes et marcheurs pour le climat est le Ministère de l’Intérieur, qui n’a pas daigné expliquer par quel tour de magie celui-ci a pu distinguer les gilets jaunes dans tous ces cortèges communs. Il a d’ailleurs oublié de mentionner les manifestants contre les violences policières, dont l’existence a tout simplement été niée.

Étant donné que nos décomptes pour les cortèges pour le climat sont très proches de ceux du Ministère (par exemple: nous comptons 39 000 à Paris pour le climat, le Ministère compte 36 000), cela suggère fortement que le Ministère a tout simplement ignoré la présence des gilets jaunes (et des manifestants contre les violences policières) dans les cortèges communs. Le Ministère les a tout simplement considéré comme des marcheurs pour le climat, et non pas comme des gilets jaunes ou des militants contre les violences policières: pratique pour déclarer ensuite seulement 32 300 gilets jaunes en France (et 0 militant contre les violences policières?).

On pourrait objecter que si le Ministère a choisi cette approche, c’est que les manifestants gilets jaunes étaient en proportion insignifiante dans les cortèges des marches pour le climat. Cela est aisément réfutable en consultant les données disponibles, par exemple à Paris:

Et ici à Lyon (source: Alternatiba).

Au contraire des critiques de « récupération », c’est donc toute tentative de comptage séparé qui constitue une véritable supercherie, dont notamment celle du Ministère de l’Intérieur. Mais nous aborderons cela plus en détail dans un futur billet.

En conclusion, les manifestations du 16/03/2019 étaient prévues, préparées et annoncées comme convergentes en amont et durant. Il n’y a donc aucune récupération, mais simplement la matérialisation de cette convergence. Les organismes de comptage honnêtes n’ont fait que le constater. Les rumeurs de récupération par les gilets jaunes sont donc une fake news. Et d’ailleurs en général les journalistes ne s’y sont pas trompé.

MAJ 19/05/2019: Après 2 mois de recul, nous avons pu confirmer que le Ministère de l’Intérieur utilise SYSTÉMATIQUEMENT le prétexte de manifestations convergentes pour minimiser voire totalement ignorer les manifestants gilets jaunes dans les cortèges convergents, comme observés lors de l’Acte 24 avec les syndicats et l’Acte 27 avec le climat une nouvelle fois.

Le texte de cet article est sous license Creative Commons Attribution 4.0 International (CC BY 4.0). Les images et vidéo sont les propriétés de leurs auteurs tels qu’indiqués en description ici ou sur la page liée. Image d’en-tête est notre composition à partir d’un dessin de gilet jaune par AZWCI et d’un dessin de la planète Terre par geralt, tous deux sous license Pixabay.